VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Filter by Categories
alimentaire
cosmétique
Fournisseurs
Industrie
Non classifié(e)
santé

STEARINERIE DUBOIS a le plaisir de vous annoncer son nouveau partenariat avec SAFIC ALCAN France. A partir du 01/09/2020, SAFIC ALCAN prend la distribution exclusive des gammes de Stéarinerie Dubois en France dans les domaines pharmaceutique, nutraceutique et dispositif médical. Veuillez trouver ici le courrier officiel.
Our future success depends on protecting & restoring nature. We must all do more. That’s why we’ve signed up to Business for Nature Coalition’s Call to Action and are calling for collective action and ambitious nature policies. Will you join us? https://bit.ly/BfNature #natureiseveryonesbusiness
Lorsque René Dubois, petit-fils de Théodose Dubois, meurt en 1927, il transmet la Stéarinerie Dubois à ses deux fils, Alexandre et André. Il leur transmet aussi une autre entreprise dans laquelle il a investi : Les Forges et Aciéries de Bonpertuis situées près de Grenoble. Après sa disparition, ses deux enfants vont se partager les tâches.
Pierre-Adolphe Dubois est le plus jeune fils de Théodose Dubois, le fondateur de la Stéarinerie Dubois. Il épouse en 1874 Marie-Alice Millot, la fille unique de Félix Millot, parfumeur parisien. Felix Millot était décédé en 1873 et sa veuve Louise Millot avait repris courageusement la direction de l’entreprise. Louise Millot confie en 1899 la direction
Ce siècle avait deux ans ! Rome remplaçait Sparte,Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte, Victor Hugo (né en 1802) Théodose Dubois est né le vingt et un nivôse de l’an X (c’est-à-dire le 11 janvier 1802) à Chantenay-Villedieu, petite ville de la Sarthe. En ces dernières années de la révolution française, la France est alors dirigée
La publicité, le marketing et la communication ne sont pas des inventions récentes. La Stéarinerie Dubois a utilisé ces moyens tout au long de son histoire. Remontons le temps ! En 1823, Victor BERTRAND, cirier au 55 rue des Lombards, dont l’entreprise va fusionner en 1830 avec celle de Théodose DUBOIS, fait la promotion de sa
HAUT